Retour sur la formation OpenStreetMap du 13 juin

Le jeudi 13 juin, la Médiathèque du Pays Roussillonnais proposait à huit animateurs multimédia et enseignants de la région une journée de découverte et d’initiation à OpenStreetMap.DSCF0194

Pourquoi cette journée ?

Au mois de février dernier, la région Rhône-Alpes a lancé un appel à projets à destination des EPN pour l’organisation d’une cartopartie OpenStreetMap pour les 10-18 ans en collaboration avec des établissements scolaires. Le délai de réponse était très réduit : un peu plus d’un mois, dans lequel on comptait deux semaines de vacances scolaires. J’ai tout de même contacté les enseignants des alentours et j’ai eu des retours favorables. Il nous a vite semblé évident que nous ne pourrions pas répondre correctement à l’appel avec le temps que nous avions, mais l’idée nous semblant vraiment intéressante nous avons décidé de nous lancer dans le projet, sans nous précipiter, et de l’envisager plutôt pour septembre. Par contre, une chose était sure, nous ne pouvions l’organiser sans être préalablement formées à OpenStreetMap.

Le déroulement de la journéeSONY DSC

Cinq bénévoles d’OpenStreetMap France ont eu la grande gentillesse de nous accompagner et nous encadrer pour cette journée. Du fait de la localisation de Saint Maurice l’Exil, deux sont venus de Grenoble et trois de Lyon. Nous avons commencé par une présentation générale d’OSM et de ses enjeux par Florian Farge et Guillaume Allègre (je n’y reviendrais pas en détails puisque Guillaume l’a déjà fait dans un précédent article sur la cartopartie au Cypiée).Le reste de la matinée a été consacré à la découverte du logiciel libre JOSM et sa prise en main (création des comptes d’utilisateurs…).

Après une pause repas, nous avons formé trois groupes et sommes sortis dans les rues de Saint Maurice afin de collecter des données à l’aide de walking papers, gps, smartphones… De retour à la Médiathèque, nous avons pris une petite heure pour saisir les données sur JOSM et voir les modifications que nous avons effectué apparaître quasiment en temps réel sur OpenStreetMap.

Conclusion

Ce fut pour ma part une excellente journée. Je ne regrette absolument pas d’avoir pris le temps de l’organiser et j’espère qu’elle a convenu à tout le monde. Nous avons eu des conditions de travail idéales grâce aux cinq intervenants bénévoles (5 pour 8, c’était presque du cours particulier), que je remercie infiniment. Nous avons reçu énormément d’informations pendant cette formation, peut-être un peu trop et la sensation d’être noyés par moment, mais nous pouvons désormais mieux appréhender l’organisation de notre cartopartie.

Retrouvez l’article de Guillaume Allègre sur cette journée avec les liens utiles : OpenStreetMap France

4 réflexions au sujet de « Retour sur la formation OpenStreetMap du 13 juin »

  1. Alexandre

    Une bonne journée en effet ! Je suis d’accord sur le fait que OSM demande un temps d’ingurgitation aux animateurs, et préparer des ateliers en ce sens demande aussi de la réflexion. Le délai pour répondre à l’appel à projet de la région Rhône Alpes a semblé trop court pour plusieurs structures pourtant intéressées par l’idée.
    Merci pour avoir organiser cette journée 🙂

    Répondre
  2. Eddie

    Certes, certes mon cher Alexandre.

    D’où, je pense, l’opportunité aujourd’hui de mobiliser les réseaux de la médiation numérique et d’OSM pour favoriser tout ça. À l’image de la convention signée entre Arsenic PACA et OSM France.

    J’ai commencé modestement par un Scoop.it pour ce qui est du volet « Veille et Curation » : http://www.scoop.it/t/cartes-libres-et-mediation-numerique

    Mais ça serait bien d’envisager qq chose de + structuré et collaboratif. Peut-être un Wikiproject sur le Wiki OpenStreetMap http://wiki.openstreetmap.org/wiki/FR:WikiProject_France

    Répondre
  3. Stéphane Delahaye (Arsenic)

    Encourageons l’appropriation d’OSM et des carto’parties dans les réseaux de la médiation numérique.

    Un guide méthodologique commun et évolutif, ce serait génial. Ca éviterait l’apparition de nombreux guides et autres tutos un peu partout.

    Le format Wiki comme le propose Eddie est certainement le bon format.

    En cas de besoin, je peux vous envoyer le modèle de la convention OSM/ARSENIC.

    Amitiés.

    Stéphane

    Répondre
  4. Eddie

    Parce que je suis curieux et méthodique 😉 j’ai déjà mis la main sur la-dite convention depuis les pages d’OSM France sur le wiki OSM. Ce qui serait intéressant à présent ce sont les différentes actions envisagées / effectuées dans le cadre de cette convention.

    D’où l’intérêt d’un espace collaboratif. Je me renseigne sur la possibilité d’un Wikiproject.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *