Une rencontre professionnelle sur la protection, gestion et marchandisation de nos données privées

Un sujet de plus en plus questionnant et relayé par les médias traditionnels, l’actualité rajoutant régulièrement un intérêt à cette thématique, cette journée fut essentielle pour s’approprier le sujet de manière professionnelle, et d’échanger entre animateurs sur la façon de l’aborder dans nos espaces.

Une rencontre pilotée par CoRAIA.

Retour en vidéo.

Coraia – Rencontre d’hiver on Vimeo.

Retour sur la fête de l’internet au Pays Roussillonnais

Les 28, 29 et 30 avril dernier, dans le cadre nationale de la fête de l’internet, le Centre Social de Roussillon et la Médiathèque du Pays Roussillonnais organisaient des ateliers de découverte et une exposition interactive autour des logiciels libres, du multimédia et de la webculture.

Le thème de cette édition 2014 était « création, fabrication et expression numériques : les outils et les usages du web au service de la création, de la fabrication et de l’expression numérique ».

Esprit de découverte, de réflexion, d’interrogation et de manipulation des outils étaient donc les maîtres-mots de ces 3 journées.

2014-04-29 web culture.indd

En ce qui concerne la Médiathèque, une quarantaine de personnes ont été accueillies. Le public allait de « 7 à 77 ans » (voire plus !), avec un certain nombre de parents et grand-parents accompagnant de jeunes enfants (6 à 11 ans).

Les participants ont été très intéressés par les outils (légaux !) de consommation culturelle sur le web : télévision de rattrapage, musique en streaming, jeux vidéos…

Le Dauphiné Libéré (édition du 29 avril) a couvert l’évènement avec un article très élogieux :

Article Dauphiné-webculture

En conclusion : l’évènement a connu un vrai succès, malgré des difficultés d’organisation (emplois du temps contraints des uns et des autres, délais très courts). Les organisateurs (et le public !) sont donc partants pour recommencer l’an prochain, en se réunissant plus tôt en amont, et en élargissant les visiteurs potentiels en contactant notamment les écoles (collège, lycée) et les centres de loisirs.

De plus, la Médiathèque tâchera de faire venir dans ses murs l’OpenPlateau du Troquet Numérique, un outil ludico-multimédia-participatif des plus intéressants !

Enfin, un tutoriel sur la télévision de rattrapage (catch-up TV en bon français) est disponible via le blog de la médiathèque en cliquant sur ce lien.

Rencontre de Laurence Comparat, adjointe open data & logiciels libres

Ce mercredi 7 au soir, à Cowork in, j’ai assisté à la rencontre entre l’adjointe au maire de Grenoble et une trentaine de personnes parmi lesquels OSM France (carto libre, déjà accueillis dans nos EPN), la Guilde (asso de promotion du libre), La Scop la péniche, des entreprises, agents de collectivités et des citoyens.

La réunion a créé 3 groupes de travail pour définir les thématiques à libérer et comment informer !
– Logiciels libres
– Open Data
– Infrastructure (réseaux et FAI libres et locaux)

Il y aura bientôt des réunions de groupe, et des plénières. Pour tout savoir, le compte-rendu ici !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les EPN ont toute leur place dans la médiation, l’information du public et les remontées d’info ! Une liste de diffusion va se créer, une affaire à suivre…

Retour sur la formation OpenStreetMap du 13 juin

Le jeudi 13 juin, la Médiathèque du Pays Roussillonnais proposait à huit animateurs multimédia et enseignants de la région une journée de découverte et d’initiation à OpenStreetMap.DSCF0194

Pourquoi cette journée ?

Au mois de février dernier, la région Rhône-Alpes a lancé un appel à projets à destination des EPN pour l’organisation d’une cartopartie OpenStreetMap pour les 10-18 ans en collaboration avec des établissements scolaires. Le délai de réponse était très réduit : un peu plus d’un mois, dans lequel on comptait deux semaines de vacances scolaires. J’ai tout de même contacté les enseignants des alentours et j’ai eu des retours favorables. Il nous a vite semblé évident que nous ne pourrions pas répondre correctement à l’appel avec le temps que nous avions, mais l’idée nous semblant vraiment intéressante nous avons décidé de nous lancer dans le projet, sans nous précipiter, et de l’envisager plutôt pour septembre. Par contre, une chose était sure, nous ne pouvions l’organiser sans être préalablement formées à OpenStreetMap. Continuer la lecture