Archives de l’auteur : Alexandre

VAE : Itinéraire d’un partiellement validé

Novembre 2011, je reçois la délibération du jury de VAE : validation partielle du BTS audiovisuel option montage et postproduction. Dans la même enveloppe, se tenait un formulaire d’inscription à l’examen du BTS en candidat libre, avec pour date limite 10 jours après. Tant pis pour moi, c’est bien moins qu’il m’en faut dans ce genre de cas, je décide donc de m’y inscrire, « on verra bien ».

Autre document intéressant dans ce courrier, les conseils du jury pour valider les modules manquants. C’est ce qui a constitué la base de ma formation pour être prêt à l’examen.

La situation du partiellement validé change radicalement dans ce cas : je suis passé de la rédaction et l’explication de mes expériences, mon travail, mon vécu, à de l’apprentissage pur et dur, j’ai envie de dire « à l’ancienne ». J’ai éprouvé 4 principales difficultés : Continuer la lecture

EPN, avenir et modèle économique

Lors de la 9ème rencontre des acteurs de l’Internet accompagné en Rhône Alpes, les 21 et 22 juin à Annonay, un temps de réflexion autour de la question économique des EPN, et donc de leur pérennisation, s’est constitué

En guise de première partie, Yoann Duriaux, Président de l’association Zoomacom, a retracé l’historique de la question, et a présenté le fonctionnement économique du Comptoir Numérique, alliant EPN et Coworking dans un tiers-lieu.

9e rencontres régionales

Naturellement, la première réaction à cette présentation était de me dire : « ok, ça à l’air de marcher chez eux, mais c’est strictement inapplicable dans ma structure… ». Ce qui est probablement vrai. Effectivement, une partie des animateurs ou responsables de se structures présents dans la salle faisaient ensemble le constat de cette impossibilité d’application directe, à des EPN municipaux ou de collectivité territoriales : manque de pouvoir de décision, systèmes fermés, inertie…

Pourtant, constat quasi unanime : l’avenir économique fragile des EPN. La question du désengagement des collectivités et de l’état auprès leur service public (considérons dans ce cas que l’EPN en est un) s’était déjà posée lors de la Biennale de la M@ison en novembre 2011. Bien qu’attaché aux services publics, je me pose la question interdite : ai-je de l’énergie à mettre dans ce qui ne peut (peut-être) pas être sauvé ?

Quoi qu’il en soit, autre constat quasi unanime : on va plancher sur le sujet.

Mais il probable d’après moi qu’il faille se désincarner un peu de nos postes et emplois, afin de prendre un peu de hauteur quand à la question. Certes, notre connaissance du terrain et des institutions sera utile, mais si nous voulons laisser la porte ouverte à des solutions innovantes il faudra accepter de parler de « ce qui parait impossible ».

Tous les modèles existants sont bons à explorer, pour s’en inspirer tout ou partie, ou même pas du tout. Un modèle n’est pas à prendre au sens « idéal » du terme, mais bien au sens de l’existant.

Suite à ce moment de réflexion et de partage passionné, il est question de créer un groupe thématique régional sur le sujet, dans lequel j’en suis sûr, les esprits s’accorderont à un but commun.

Portraits de la Médiation Numérique en Isère

En vue du forum des usages coopératifs de Brest http://www.a-brest.net/article10370.html, une série de portraits en vidéo, orchestrés autour de 3 thèmes :

  • Animation Multimédia ou Médiation Numérique ? Ou s’arrête l’un, où commence l’autre…
  • Expériences réalisées…
  • Comment se profile l’avenir du métier ?



Cartopartie #laveilleuse à l’OpenWeek du Comptoir Numérique (42)

C’est à la deuxième édition de l’#Openweek du Comptoir Numérique, en mars 2012, qu’une équipe du réseau EPNisère a pu vivre « in situ » le Coworking à la stéphanoise.

Entre échanges et rencontres, nous avons également expérimenté le concept de « La Veilleuse » http://laveilleuse.wordpress.com/ dans les rues de Saint Etienne. A la recherche d’initiatives locales et d’acteurs de terrains, un après-midi n’a évidemment pas suffi à faire l’expérience jusqu’au bout, mais nous a laissé entrevoir ce que pourrait être une adaptation du concept sur nos territoires.

Petite retour en image de la cartopartie :